Mes p’tites questions – Le football

81gibltoyvlAh, on en apprend tous les jours ! Nous sommes toujours dans la vague fan de foot pour notre grand Matthias. On joint la pratique à la théorie (oui, parce que cela fait bien longtemps qu’il a commencé à tirer dans le ballon quand même). Et, fidèle à moi-même, j’ai déniché quelques petits livres sur le football.

On commence par la série mes p’tites questions des éditions Milan. On avait déjà lu quelques documentaires de la même collection il y a quelques mois. Et aujourd’hui, c’est au livre du footbal qu’on s’y colle !

img_20170628_132811.jpg

Un joli livre bien fait, comme tous les documentaires des éditions Milan qu’on a lus jusqu’à présent. Bien que le public visé s’étend de 6 à 8 ans, nous avons pu le feuilleter avec Matthias, 4 ans lors de la lecture. Tout comme le précédent, avec quelques simplifications des phrases.

foot carton

Pour la petite anecdote, j’ai appris aujourd’hui l’origine (assez farfelue, je dois dire) des cartons rouges et jaunes.

En 1966, lors d’un quart de finale de la Coupe du monde, un arbitre voulut exclure un joueur… qui refusa ! Le match fut interrompu pendant un long moment. Pour éviter les contestations, on décida d’employer désormais des cartons.

wp-1498665103787.

Mais aussi qu’auparavant, il n’y avait pas de remplaçants ! Oui, ça fait très historique comme connaissance, mais je ne le savais pas.

Jusqu’en 1958, on ne changeait pas de joueurs : un footballeur estropié continuait la partie en boitant… ou sortait du terrain sans être remplacé !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s